Danielle Rouffiac

Artiste plasticienne

"Très tôt attirée par la peinture, je réalisais à la gouache des copies de tableaux de peintres hollandais.

 

Encouragée par ma professeur de dessin, j’ai continué à l’acrylique à copier des tableaux de Van Gogh, Utrillo. J’avais le sentiment de ne pas « avancer ». C’était trop plat, trop lisse. Alors j’ai rajouté de la matière, enduit, sable, papier que je mélangeais à la peinture.

 

Il y a une dizaine d’années, j’ai intégré l’atelier de Christian André Acquier, l’Espace Bourdelle.

Là, j’ai découvert le modelage, les techniques de tirage utilisées par Bourdelle et la taille directe sur calcaire. Simultanément j’ai participé aux cours de papier mâché dispensés par le plasticien Michel Brassac.

 

J’ai enfin trouvé les volumes que je cherchais pour mes réalisations.

 

Avec le papier mâché j’ai découvert une technique à la portée de tous et qui me correspond parfaitement, « faire du beau avec quelque chose qui n’a plus d’intérêt ».

 

En effet, ne sont utilisés pour le montage de ces sculptures que les objets destinés à la poubelle, de la colle à tapisserie et des journaux.

 

Avec la  terre cuite et la pierre calcaire présentées aujourd’hui, je fais des recherches sur le mouvement, le Masculin et le Féminin."

IMG_20220529_0001_edited_edited.jpg
20220529_113517.jpg
20220529_113008_edited.jpg
IMG_3572.JPG